Hello, I’m Vinch

And this is my website.

La course des grenouilles

03/06/16

This post is more than one year old. It might not reflect my current skills and convictions.

Il y a quelques jours, j’ai terminé le livre “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une…” de Raphaëlle Giordano, coach spécialiste en développement personnel. Ce fut une lecture assez rapide (environ 200 pages) et très agréable. L’auteure y raconte l’histoire de Camille, une femme d’une trentaine d’années qui a tout pour être heureuse mais à qui le bonheur semble échapper. Quand Claude, routinologue, lui propose de l’accompagner pour l’aider à retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement, elle n’hésite pas longtemps.

Frog

De cet ouvrage, je retiens entre autres plusieurs métaphores racontées par Claude tout au long de l’histoire. L’une d’entre elles est la course des grenouilles.

Une fois par an, dans le monde des grenouilles, une course était organisée. Tous les ans, cette course avait un objectif différent. Cette année-là, il fallait arriver au sommet d’une vieille tour. Toutes les grenouilles de l’étang se rassemblèrent pour les voir et les encourager.

Et la course commença…

Une fois la course engagée, les grenouilles ne croyaient pas possible que les concurrents atteignent la cime de la tour. Et toutes les phrases que l’on entendit furent :

“Impossible ! Elles n’y arriveront jamais !”, “Leur physionomie ne leur permet pas d’y arriver !” ou encore “Elles vont se dessécher avant d’y arriver !”

Les grenouilles commencèrent à se décourager les unes après les autres. Toutes, sauf quelques unes qui continuèrent à grimper courageusement. Les spectateurs continuèrent quant à eux à crier :

“Vraiment pas la peine ! Personne ne peut y arriver, regarde, elles ont presque toutes abandonné !”

Et les dernières grenouilles s’avouaient vaincues, sauf une qui continuait de grimper envers et contre tous. Seule et au prix d’un énorme effort, elle atteignit la cime de la tour. Les autres, stupéfaites, voulurent savoir comment elle y était arrivée. L’une d’elles s’approcha pour lui demander comment elle avait réussi l’épreuve et elle découvrit… qu’elle était sourde !

Nous sommes entourés de gens qui jugent nos défis et changements impossible. Ils sont sans doute négatifs de nature, se contentent de leur petite vie sans surprises et projettent leurs échecs sur la vôtre. Soyez toujours sourds à ceux qui vous disent que vous ne pouvez pas réaliser vos rêves !

Leave a comment