Hello, I’m Vinch

And this is my website.

Le secret de ma réussite en 2012

12/31/11

This post is more than 5 years old. It might not reflect my current skills and convictions.

Depuis quelques années, on ne peut pas dire que j’ai été très malchanceux et que j’ai eu beaucoup de coups durs dans ma vie. Certains de mes rêves professionnels ont pu se réaliser, ma vie privée est très heureuse et je suis en bonne santé. Je touche du bois pour que ça continue.

Le secret de ma réussite ?

Depuis maintenant neuf ans, chaque 31 décembre à 23 heures 59 minutes et 24 secondes, je mange douze raisins.

Cette tradition espagnole tire ses origines à Alicante, en 1909, année durant laquelle quelques viticulteurs locaux la créèrent pour remédier à une cueillette excédentaire.

Elle consiste à manger un raisin pour chaque coup de minuit, ceux-ci étant espacés de trois secondes.

Depuis lors, la tradition s’est étendue à toute l’Espagne et chaque ville ibère a un lieu spécial pour fêter la nouvelle année. Le plus connu et le plus important est celui de la Puerta del Sol à Madrid, où se réunissent des milliers de personnes, face à une horloge centenaire. Oui, c’est aussi là que se sont indignés les indignés plus tôt cette année…

Puerta del Sol

Festivités de nouvel an à la Puerta del Sol (Madrid)

La réussite de cette tâche (largement faisable) vous assure une année prospère et heureuse. Je n’ai pour l’instant encore jamais failli.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça ! Vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Pour d’autres conseils de pro, vous pouvez acheter mon PDF pour la modique somme de $299.

Bonne et heureuse année 2012 !

50 jours à San Francisco

12/14/11

This post is more than 5 years old. It might not reflect my current skills and convictions.

Cela fait donc aujourd’hui 50 jours que je suis arrivé à San Francisco. Comme vous pouvez vous en douter, je n’ai pas eu beaucoup de temps à moi durant cette période et par conséquent, peu de temps pour bloguer. Beaucoup de paperasses, la recherche d’un appartement et un premier mois très intense au boulot ont tenu ce blog sous silence. Il est temps désormais de faire le point après presque deux mois de vie sur le sol californien.

Le jour se lève sur la ville.

Le jour se lève sur la ville.

Quand je discute avec diverses personnes (belges ou américaines), on me demande souvent si la Belgique me manque. En général, je réponds que ma famille et mes amis me manquent mais que le pays en lui-même, la Belgique, pas du tout. L’Espagne et l’Italie me manquent mais pas la Belgique. J’ai trop vu la Belgique, ses problèmes, son retard, ses incohérences et je pense que le fait d’en être loin pendant un temps me fait le plus grand bien. Je ne dirai peut-être pas la meme chose dans 6 mois ou 1 an mais voici le discours que je tiens après 50 jours ici.

J’avoue, ce qui me faisait peur en quittant la Belgique, c’était principalement la bouffe. Ne plus retrouver ces trucs que j’aime comme la bière, le chocolat, le fromage étaient un peu ma hantise. J’ai vite été rassuré. On trouve tout ici. Tout. San Francisco est la ville cosmopolite par excellence et les saveurs de n’importe quel pays du monde sont tres bien représentées dans les rayons des supermarchés et dans les nombreux restaurants de la ville. Chez Whole Foods Market, j’ai même trouvé de la McChouffe et certaines bières belges dont j’ignorais l’existence… Certes, certaines choses sont beaucoup plus chères qu’elles ne le seraient en Belgique mais le fait de savoir que c’est là, pas loin, au cas où, est très réconfortant.

Plein de bières belges chez Whole Foods Market !

Plein de bières belges chez Whole Foods Market !

Outre cela, je dois avouer que la beauté de la ville et les températures clémentes qui y règnent (pour l’instant) ne sont pas pour me déplaire. Il faisait encore 23°C le vendredi 2 décembre et j’ai eu l’occasion d’aller très souvent en tenue estivale au boulot. Grâce à ce climat très agréable, j’ai fait beaucoup d’activités touristiques lors de mes premiers week-ends ici. J’ai pu faire toutes ces choses que j’avais regretté ne pas avoir pu faire lors de mes seules visites ici en mai 2010 (Webmission) et en septembre 2010 (touriste). J’ai vu le Golden Gate Park et les quartiers trendy que je n’avais pas encore parcouru comme Haight-Ashbury, Le Castro ou encore Mission District. J’ai aussi visité Alcatraz, le SFMOMA et la vallée des vins (Sonoma Valley).

Mais depuis peu, j’ai l’impression de vivre comme un local. Le fait d’avoir vécu avec deux locaux (coucou à Grant et Neil) dans des endroits relativement peu touristiques (Haight-Ashbury et Lower Pacific Heights) a certainement beaucoup aidé. Je commence à connaître quelques quartiers comme ma poche et même si j’ai encore énormément à découvrir, je sais où il faut aller pour bien manger et où trouver une bonne ambiance pour boire un verre. J’avoue, je suis bien aidé par Yelp, mon nouveau meilleur pote. Je vis maintenant (depuis vendredi) avec ma petite femme dans notre propre appartement avec vue situé à Cole Valley. Amusant d’ailleurs quand on sait que le fondateur de craigslist vit dans ce quartier et que c’est précisément sur ce site que nous avons trouvé l’appartement !

La vue depuis notre appartement.

La vue depuis notre appartement.

Pour les gens qui disent que je vais devenir obèse, sachez que je me suis aussi remis au sport. Je joue à nouveau au football (“soccer” comme ils disent ici), je planifie de rejouer au tennis (dès que ma partenaire aura ramené sa raquette de Belgique) et je me suis acheté un super vélo sur lequel j’ai déjà fait quelques miles (je joue aussi à Canvas Rider mais ça ne compte pas). Au début du mois de juin 2012, je participerai à la randonnée AIDS/LifeCycle entre San Francisco et Los Angeles. Plus de 700 kilomètres répartis en 7 jours de pédalage intensif sont au programme… Je dois donc avoir une bonne bicyclette pour participer à ce challenge et surtout pour m’entraîner un peu afin de ne pas abandonner après la première heure. Souhaitez moi bon courage !

Mon vélo.

Mon vélo.

Au niveau professionnel, tout va très bien. Comme je m’y attendais, travailler dans une startup de petite taille est très excitant. Depuis ma venue, nous avons déjà déployé plusieurs nouvelles fonctionnalités et les retours ont été pour la plupart très positifs. Le produit est de plus en plus utilisé à travers le monde et le meilleur est encore à venir ! Chez Storify, je suis désormais Product Manager au même titre que Front-End Engineer. Je suis en charge de prioritiser les nouvelles fonctionnalités que nous souhaitons ajouter et de faire en sorte que chaque release se déroule au mieux, avec des objectifs ambitieux mais réalistes. Ce rôle est nouveau pour moi donc c’est très enrichissant ! D’un point de vue purement technique, j’apprends pas mal également vu que l’architecture du site est bâtie avec des technologies (Node.js, MongoDB, etc.) que je ne connaissais pas du tout avant d’arriver ici. Je suis encore loin d’être au point mais j’apprécie vraiment travailler dans un environnement totalement nouveau. Ça change de PHP/MySQL !

Et puis, le top du top ici pour un informaticien, je ne vous apprends rien, c’est le networking ! C’est ici que ça se passe et nulle part ailleurs, un point c’est tout. J’ai déjà eu l’occasion d’aller à des meetups chez Yelp, Typekit ou encore Adobe et d’y voir des speakers de renommée mondiale. Je sais que les mecs de Google, Twitter, Facebook, YouTube, SoundCloud, Instagram, LiveFyre (système de commentaire implémenté dans Storify) ou Joyent (les inventeurs de Node.js) ne sont pas loin au cas où on aurait besoin de parler avec eux pour des raisons diverses. C’est super et très stimulant de faire partie de tout ça. C’est la Champions League ici ! Tout va plus vite, tout est plus grand, on se ramasse plus de coups dans les genoux et les chevilles, mais on joue avec les meilleurs ! Je me sens comme un acteur belge qui débarquerait à Hollywood et aurait l’occasion de discuter voire de bosser avec des gens comme Clint Eastwood, Martin Scorsese ou Quentin Tarantino… Bref, génial.

Paul Irish

Paul Irish

Je pense avoir fait le tour de toutes les choses que j’ai pu expérimenter ici durant ces quelques semaines. Rien de bien fou mais rien qui me fasse regretter la Belgique. Attention, car je vous vois venir, loin de moi l’idée de dire que tout est génial aux USA et que tout est moins bien en Belgique. Tout n’est pas génial ici. Et principalement deux choses me font penser que je ne voudrai probablement pas élever mes enfants ici. La première est évidemment le système de santé. Je ne dois pas en dire plus, vous savez très bien que c’est pourri. La deuxième, c’est l’éducation. Je vous invite à lire ce qu’on trouve sur Google à ce sujet. Si on veut résumer de façon simpliste : c’est très cher et le niveau n’est pas forcément au rendez-vous… Tout ça est assez rebutant, n’est-ce pas ?

Ah, et j’ai oublié de vous dire : je commence à ne plus trop être une merde en anglais, même si je suis encore un peu nul. Mais je sens que je m’améliore, c’est le principal :-)

Pour ceux que ça intéresse, je serai en Belgique pour les fêtes de fin d’année et après ça, je retourne en Californie. Pour un petit bout de temps !