Hello, I’m Vinch

And this is my website.

Love or Hate ?

08/18/09

This post is more than 8 years old. It might not reflect my current skills and convictions.

Voilà un certain temps maintenant que je bosse dans le domaine du Web et que j’ai pu tester une quirielle d’outils en tous genres (langages de programmation, CMS, frameworks, etc.). Listés ci-dessous, vous trouverez ceux que j’ai appris à apprécier et ceux que j’ai appris à éviter !

Love

symfony

symfony est le framework PHP du moment ! Mon expérience grandissante de l’outil, couplée avec de nouvelles versions de plus en plus abouties, font que grâce à lui, j’arrive aujourd’hui à développer très rapidement des applications Web complexes. De plus, si vous voulez disposer de la puissance de symfony sans devoir installer tout le framework, vous pouvez toujours utiliser ses quelques composants disponibles depuis peu en version standalone !

Pas besoin d’en dire plus, l’essayer c’est l’adopter !

WordPress

Vous savez à quel point je déteste les CMS. WordPress est pour moi un des seuls (voire le seul) qui mérite qu’on s’y attarde… Cet outil, à la communauté gigantesque, est un très puissant moteur de blog mais aussi un très bon CMS, au sens plus général du terme.

jQuery

Après avoir débuté sur Prototype/script.aculo.us et avoir enchaîné avec MooTools, ma préférence s’est définitivement portée vers jQuery. C’est pour moi le meilleur framework JavaScript existant. La façon dont il a été pensé permet d’écrire de façon ultra concise des choses ultra complexes. De plus, il dispose d’une communauté collossale ce qui permet de trouver un plugin très bien écrit et performant pour quasiment n’importe quoi !

Mac OS X

Cela fait bientôt plus de deux ans que j’ai fait le grand switch et impossible à présent de faire machine arrière. Connu depuis longtemps pour être le meilleur ami des graphistes, Mac OS X s’avère également être le système d’exploitation parfait pour les développeurs Web, avec des logiciels aussi géniaux que TextMate, MAMP PRO, Sequel Pro, Versions, Coda, Espresso et beaucoup d’autres !

Firefox & Safari

Difficile de les départager. Mon idéal de navigateur irait vers un mélange des deux : le système d’extensions de Firefox couplé au moteur de rendu et à la rapidité de Safari. Il s’agit tout simplement des deux meilleurs navigateurs du marché. De loin !

Hate

Drupal

J’avais tweeté il y a peu l’article “Drupal is shit” et vu le succès dont il a fait part, je ne pense pas être le seul à trouver que Drupal est un tout petit peu pourri…

Pas besoin de vous répeter tout ce qui se trouve dans l’article car je suis totalement d’accord avec tous les mots qui s’y trouvent (et surtout avec les alternatives WordPress et symfony).

Mais pour résumer un peu, comme Nathan Whitworth, je trouve que Drupal est totalement bordelique, pas intuitif pour un sou et oblige le développeur à s’abaisser à un rang de bidouilleur pour faire fonctionner (fragilement) le bazar…

Cocorico ! (ben oui, c’est du belge)

Joomla!

Je le place au même niveau que tous ces outils d’un autre temps : PHP-Nuke, phpBB, osCommerce, etc. J’avoue ne pas l’avoir utilisé depuis un bout de temps mais quand j’avais eu l’occasion de le tester il y a quelques années, c’était un cauchemar total !

Tout comme Drupal, Joomla! une véritable usine à gaz complètement bordelique, totalement non respectueuse des standards du Web et de la sémantique (je n’ai jamais vu autant de tableaux imbriqués). Même si ça s’est sûrement amélioré depuis lors, ces mésaventures ont fait que j’ai vite oublié ce CMS…

.NET

Je hais au plus haut point tous les outils de développement de Microsoft, que ce soit .NET, SQL Server, Silverlight et tout le reste. J’avoue qu’ils permettent de faire des choses très sympathiques et que Visual Studio est sans doute un des meilleurs IDE existants mais le fait de travailler dans un environnement fermé, totalement propriétaire, dramatiquement non-intéropérable, destiné à un seul OS (le pire) et conçu pour rendre le développeur esclave de Microsoft me débecte !

Malheureusement, beaucoup d’entreprises ont fait le choix de ces technologies car Microsoft leur assurait un support sur la durée et sont maintenant totalement tributaires du géant de Redmond, ce qui permet à .NET (et tout ce qui gravite autour) d’avoir encore de beaux jours devant lui…

Conclusion (?)

Mes préférences vont évidemment vers les outils open source, innovants, légers et respectueux des standards du Web. J’ai essayé d’être objectif en écrivant cet article. Je pense avoir échoué. Veuillez m’en excuser…

21 comments

Leave a comment