Hello, I’m Vinch

And this is my website.

Les différents types de microformats

04/14/07

This post is more than 10 years old. It might not reflect my current skills and convictions.

Les microformats font partie, avec le RDF et ses dérivés, de ce qu’on appelle le Web sémantique, c’est-à-dire un Web qui aurait plus de sens que le Web que nous connaissons aujourd’hui.

Comme un exemple vaut mieux qu’un long discours…

En XHTML, quand vous affichez une adresse, vous utilisez certainement la balise address à peu près de cette façon :

<address>
1600 Amphitheatre Parkway
<br />Mountain View, CA 94043
<br />United States of America
</address>

OK, on sait qu’on a une adresse mais comment peut-on extraire la rue, la ville, le code postal, etc. de cette adresse.

Via le microformat adr, notre adresse devient :

<address class="adr">
<span class="street-address">1600 Amphitheatre Parkway</span>
<br /><span class="locality">Mountain View</span>, <abbr class="region" title="California">CA</abbr> <span class="postal-code">94043</span>
<br /><span class="country-name">United States of America</span>
</address>

Comme vous le voyez, notre adresse a beaucoup plus de sens à présent ! Un robot de moteur de recherche ou n’importe quel logiciel de parsing pourra beaucoup plus facilement en extraire les informations dont il a besoin…

Outre le microformat adr, qui permet de décrire des adresses postales, il en existe pas mal d’autres tout aussi importants :

* hCard permet de décrire des personnes, entreprises, organisations et lieux.
* hCalendar permet d’organiser un calendrier et de décrire les événements le composant.
* rel-license permet de dire qu’une chaîne de caractère correspond à une licence (Creative Commons, Apache, etc.).
* rel-nofollow permet de dire aux robots des moteurs de recherche de ne pas suivre le lien sur lequel porte cet attribut.
* rel-tag permet de dire qu’une chaîne de caractère correspond à un tag.
* XFN permet de décrire des relations entre personnes.
* hReview permet de décrire une critique, que ce soit d’un film, d’un livre, d’un restaurant, etc.
* hResume permet de décrire les informations contenues dans un CV.
* xFolk permet de décrire des listes de bookmarks.

Je n’ai parlé ici que des microformats les plus répandus. Il en existe beaucoup d’autres, parfois encore à l’état de brainstorming, dont recipe qui pourrait bien révolutionner les sites et blogs de cuisine (et faciliter la vie à ce genre d’agrégateurs). Rendez-vous sur le wiki officiel pour les découvrir tous.

Si vous avez un blog WordPress, vous utilisez les microformats certainement sans le savoir. En effet, votre blogroll utilise le microformat XFN, les tags utilisent le microformat rel-tag et les liens dans les commentaires utilisent le microformat rel-nofollow (que j’ai personnellement supprimé).

Vous vous demandez certainement qui se cache derrière les microformats… W3C ? Mozilla ? Google ? Microsoft ?
En réalité, un homme et son entreprise portent les microformats à bout de bras. Il s’agit de Tantek Çelik de Technorati, le célèbre moteur de recherche de blogs.

Merci Tantek !

D’autres ressources à propos des microformats :

* Introduction aux MicroFormats
* Microformats – Coin web d’Igor
* CantineCamp – Les microformats vont-ils tuer les sites de commerce en ligne ?

4 comments

Leave a comment