Hello, I’m Vinch

And this is my website.

L’Italie remporte la coupe du monde de football 2006 !

07/10/06

This post is more than 11 years old. It might not reflect my current skills and convictions.

Y a rien à dire, c’est mérité ! La joie qui m’habite en ce lendemain de finale est immense. D’ailleurs, je ne sais pas si je suis plus content que l’Italie ait gagné ou que la France ait perdu. Allez, j’opte pour la seconde solution juste pour ennuyer emmerder les Français…

Mais revenons donc un mois en arrière…

Nous sommes le 12 juin 2006, l’Italie entame son premier match de la coupe du monde face à une équipe redoutable : le Ghana de Michael Essien et de Stephen Appiah. Tout de suite, l’Italie montre un très beau visage, elle est très volontaire et la défense semble bien en place. Andrea Pirlo montre la voie à ses coéquipiers et c’est Vincenzo Iaquinta qui met l’Italie à l’abri en fin de match.

Le second match reste le plus mauvais de l’Italie dans cette coupe du monde. Alberto Gilardino marque mais Cristian Zaccardo égalise en marquant contre son camp ! L’Italie ne trouvera plus la faille et cela restera 1-1. Pendant ce temps, le Ghana défait la République Tchèque et confirme son statut de grande équipe.

Le troisième match est également impeccable, une victoire 2-0 nette et sans bavures et bye bye Nedved & co.

Le huitième de finale contre l’Australie n’aura pas été très riche en enseignements… Une chose à retenir cependant : l’Italie est chanceuse ! Et tout le monde sait que pour gagner une telle compétition, il faut avoir de la chance à un moment ou à un autre… Grosso et Totti montrent la voie à suivre.

Le quart de finale contre l’Ukraine de Shevchenko n’aura pas été le match le plus compliqué de l’Italie, Zambrotta marque rapidement et Toni fait son festival en réalisant un doublé !

L’Allemagne, pays organisateur, attend l’Italie en demi-finale. Après un match très tendu dans l’enfer de Dortmund, l’Italie fait la différence en toute fin de prolongation par Grosso (encore lui) et Del Piero. L’Allemagne attendait impatiemment les tirs au but mais rate le coche de peu.

La finale s’annonce passionnante entre l’Italie et la France qui a éliminé dans l’ordre l’Espagne, le Brésil et le Portugal !

Le match commence mal pour l’Italie : Florent Malouda se laisse tomber facilement dans le rectangle. L’arbitre tombe dans le panneau et siffle un penalty que Zidane transforme de façon étrange. Quelques minutes plus tard, le très méchant Materazzi égalise en plaçant une tête au dessus du chauve idiot. Ensuite, presque plus rien jusqu’à la nonantième minute. Les prolongations s’annoncent stressantes. Franck Ribery s’octroie une occasion (à côté) et Zidane se voit bloqué par Buffon. Zidane qui va commettre un acte qui restera dans l’histoire de la coupe du monde quelques minutes plus tard…

Une situation anodine, Zidane marche à côté de Materazzi après une action. Materazzi dit quelques mots dont on ignore toujours la teneur. Et là, d’une manière incompréhensible, Zizou pète un plomb et donne un coup de tête d’une violence inouïe au défenseur italien. C’est le carton rouge. Peu importe ce qu’ait pu dire Materazzi ou qu’on ait fait appel à la vidéo, le geste de Zidane est inexcusable. Zidane s’en va par une bien petite porte. Il remporte malgré tout le trophée de meilleur joueur du tournoi. Une bien maigre consolation par rapport à sa finale ratée…

Quelques instants plus tard, c’est la séance de tirs au but qui a rarement souri aux Italiens. Malgré cela, tout se passe bien pour l’Italie car Trézéguet rate son tir au but en l’envoyant sur la barre transversale. Quelques minutes plus tard, l’Italie est championne du monde. Le destin a voulu que le bourreau de l’Italie de l’Euro 2000 soit le “responsable” de la défaite de la France en finale de la coupe du monde.

Ouf ! Quel soulagement ! On ne va pas avoir droit au même calvaire qu’on a eu le malheur de vivre de 1998 à 2002, période durant laquelle chaque journaliste français nous rappelait à la moindre occasion que la France était championne du monde et d’Europe.

Une coupe du monde qui restera à jamais dans ma mémoire.

Edit : j’ai supprimé mes propos litigieux envers Ribery et Malouda, ces joueurs ne les méritent pas.

96 comments

Leave a comment