Hello, I’m Vinch

And this is my website.

De la vidéo et de la musique sur votre site en 2006

04/24/06

This post is more than 11 years old. It might not reflect my current skills and convictions.

On parle beaucoup de la vidéo sur Internet en ce moment. On dit même que l’année 2006 est l’année de la vidéo sur Internet. Ce dont on parle moins, c’est des moyens à mettre en oeuvre pour pouvoir intégrer des vidéos sur des sites Web, et dans une moindre mesure, de la musique. Dans ce billet, je vous présente quelques outils (pas forcement gratuits) pour y arriver.

Tout d’abord, il faut savoir qu’on ne place pas une vidéo sur une site Web sans en avoir adapté sa taille (son poids) et son format. En effet, une très grosse vidéo directement issue d’une caméra numérique n’a aucun intéret pour le Web. Certes, la qualité est au rendez-vous, mais la taille trop grande du fichier donnera des temps de chargement beaucoup trop longs. Le format du fichier est également important car la lecture d’une vidéo nécessite la possession d’un plugin pour le navigateur, que ce soit Windows Media Player, QuickTime Player, Real Player ou Flash Player. Il faut utiliser un format qui soit lisible par le plus de personnes possible. Actuellement, une bonne idée est d’utiliser le format FLV (Flash Video) qui nécessite le plugin Flash car c’est ce dernier qui est le plus installé sur les navigateurs du monde entier (97,7% selon cette étude de NDP).

Pour encoder vos vidéos au format FLV, je vous conseille Riva FLV Encoder, un freeware qui vous permet de transcoder les formats suivants : AVI, MPEG, Quicktime, WMV. L’excellent AVS Video Tools (‚Ǩ24.26) ne supporte pas le format FLV mais le format SWF ce qui est également acceptable. Je vous conseille fortement d’investir dans cette suite car elle permet de gérer la conversion dans une quantité énorme de formats.

Pour obtenir une taille de fichier plus petite, essayez de compresser le fichier au maximum en réduisant la hauteur et la largeur (320×240 est largement suffisant), la qualité de l’image (tout en restant lisible) et la qualité du son (mono 128kbps est suffisant).

L’autre étape après l’encodage et la compression est l’affichage dans la page (X)HTML. Si vous optez pour le format FLV, je vous conseille des players comme celui de Neolao (gratuit) ou celui de Jeroen Wijering (‚Ǩ15 pour une utilisation commerciale, gratuit sinon). Pour les autres formats, reportez-vous à ce tutoriel de Media-Box. Quoi que vous choisissiez, n’oubliez pas de prévoir un contenu alternatif et d’indiquer un endroit où on peut télécharger un plugin utile au bon fonctionnement de la vidéo.

Pour la musique, la procédure est plus simple. Le format fétiche sur Internet est (je ne vous apprends rien) le MP3. Pour la conversion de formats audio en MP3, le couteau suisse est dBpowerAMP Music Converter ($15). Si vous disposez essentiellement de fichiers WAV à encoder en MP3, CDex fera parfaitement l’affaire.

Pour la lecture de MP3, je vous recommande le dewplayer ou le player de Neolao (qui sera inclus sur le futur DotClear 2) qui utilisent tous les deux la puissance de Flash.

N’hésitez pas à me compléter et à poser des questions en commentaires…

Voilà, vous êtes maintenant ready pour l’année de la vidéo sur Internet !

9 comments

Leave a comment